L'Abbaye - ancien et de nos jours

L’historique


La fondation de l’abbaye, faite avec la collaboration de saint Boniface, peut être datée avec certitude aux environs de 739. Date qui lui permet d’ être classée parmi les plus anciennes abbayes bénédictines de Bavière. Après sa destruction par les hongrois en 955, elle fut rebâtie avec le soutien de saint Ulrich d’Augsbourg. En 1031 s’établissent à nouveau dans l’abbaye des bénédictins venus de Tegernsee.
L’abbaye a été très florissante pendant une langue période. Etudes, arts, sciences, souci de l’environnement ont connu alors un plein essor. Dans les années 1250 la bibliothèque conventuelle comptaint à peu près 250 manuscrits. Le pluscélèbre est le Carmina Burana. Il n’y a encore aucune certitude absolue quant au lieu où a pu se constituer cette collection significative de chants spirituels et profanes du Moyen-Age, ni comment elle est parvenue dans ce cloître. Sa notoriété est due notamment à la musique de Carl Orff en 1935/36.
En 1490 la partie centrale de l’édifice a été la proie des flammes. La guerre de trente ans fut suivie d’une nouvelle efflorescence. Le gymnase ouvrit a nouveau ses portes ayant comme spécialités la musique, les mathématiques et la botanique. Une Haute Ecole de Théologie de la Congrégation Bénédictine de Bavière y fut fondée. D’importants scientifiques comme le P. Karl Meichelbeck († 1734), historien, et le P. Aegidius Jais († 1734), pédagogue et théologien de pastorale, établirent la réputation de l’abbaye comme lieu de vie spirituelle, de sciences et de formation.

Le complexe conventuel baroque


C’est en 1669 que fut bâtie cette abbaye de style baroque. Les plus éminents artistes du temps, tels que Georg Asam, Johann Baptist Zimmermann, Michael Johann Feuchtmeyer et autres, ont donné aux bâtiments conventuels sa forme actuelle.
Le « Maierhof » érigé entre 1708 et 1718 compte parmi les plus impressionnantes fermes de l’epoque baroque. A un certain moment, elle fut le centre de la vaste entreprise agricole de l’Abbaye ; un modèle en son temps.

Supression de l’Abbaye


La laïcisation de 1803 met à Benediktbeuern un terme à un millénaire de prospérité et à l’activité pleine de succès des bénédictins. L’abbaye devint alors propriété séculière privée. De 1808 à 1818 Joseph von Fraunhofer, le chercheur très réputé, a travaillé dans ces lieux sécularisés.
En 1819 les bâtiments devinrent propriété d’état. Ils ont servis, entre autre, comme caserne, centre d’élevage hippique de l’armée, home pour invalides, prison, hôpital militaire.

Renaissance de la Vie religieuse


En 1930 s’ouvrit un autre chapitre de l’histoire le l’abbaye. La Congrégation des salésiens de Don Bosco (SDB) achète le complexe. Grâce à un projet d’assainissement et de restauration, toujours en cours, les bâtiments ont été protégés du délabrement et ont reçu une nouvelle affectation spirituelle et culturelle. Dans la ligne de leur fondateur, Jean Bosco prêtre et éducateur (1815-1888), les salésiens de Don Bosco développent l’abbaye en centre de formation religieuse, de sciences et d’éducation au service de la jeunesse.
Aujourd’hui le couvent abrite deux hautes écoles. La « Phil.-Theol. Hochschule » (dont la pastorale de la jeunesse et l’éthique du milieu sont la spécialité) offre aux étudiants la possibilité d’accéder à tous des grades académiques. A la « Fachhochschule für Sozialwesen » les travailleurs sociaux sont préparés à leurs tâches futures.
L’ancien Maierhof héberge, lui, le « Centre Milieu et Culture ». La communauté religieuse y offre une importante contribution à une vue chrétienne du respect de la création. Protection de la nature, respect de l’environnement peuvent y être expérimentes dans un domaine de nature pourvu de moyens pédagogiques tels que plates-bandes dàpprentissage et biotopes, aire de méditation, et jardin botanique, de même que la possibilité d’excursions guidées complètent une expérience concrète de naturaliste. Par des locaux de réunions, une maison d’accueil et un centre de formation sont donnés des cours d’écologie et de comportement responsable vis avis de l’environnement.

barocke Klosteranlage von oben
Klosterhof mit Springbrunnen
Frühlingswiese mit Basilika und Berg